• Même si nous n'avons pas joué à de jeux de Stefan Feld hier et avant-hier, nous reprenons le cours de notre défi ludique ce soir, en ressortant le moins joué chez nous Die Burgen von Burgund, un très bon jeu mais un poil trop alambiqué par rapport aux autres jeux de ce génial auteur...
    Et puis, après le repas, Tristan et moi nous lançons dans la découverte du Spiel des Jahres 2013, à savoir Hanabi d'Antoine Bauza, un jeu deu feux d'artifice bien d'actualité..

     

    DIE BURGEN VON BURGUND : 

     

      Les Châteaux de Bourgogne, en français dans le texte, est un jeu de gestion du hasard lié aux dés que l'on lance à chaque tour, avec des modificateurs à utiliser, des actions associées aux valeurs des dés et des PV à engranger en fonction des cases remplies sur un plateau personnel...      
     


      Le plateau général en début de première manche, sur les 5 que comportera la partie. Maitena, en tant que première joueuse avec son marqueur bleu, est au sommet de la pile sur la piste des bateaux, suivie de votre serviteur (vert) et Tristan (noir)...



      Pour cette partie, qui n'est pas notre première partie, je suggère à Tristan et à Maitena de prendre la face qu'il souhaite parmi les deux proposées sur leur plateau individuel. De mon côté, j'opte pour la face non standard, histoire de voir le jeu se dérouler de manière un peu différente peut-être. A noter que mon château de départ est forcément excentré (je l'ai mis en bas à gauche, pensant compléter rapidement les districts de deux cases environnants)...       


      Au premier tour de la première manche, j'ai utilisé les deux actions associées à mes dés pour prendre une mine et un bâtiment. La seule mine disponible me garantira un revenu d'une pépite par tour une fois placée, ça c'est cool. Le bâtiment, quant à lui, me permettra de valider une autre tuile de mon étalage lorsque je l'ajouterai à mon plateau. C'est fort également...    


      Ca y est la partie a vraiment démarré et, comme toujours avec ce jeu, on a la fausse impression que ça va vite, puisque nous en sommes déjà au 3ème tour de la première manche. En fait, plus ça va, plus on cogite, puisqu'il faut faire ses actions dans l'ordre pour en réaliser un maximum grâce aux pouvoirs de certaines tuiles...    


      Fin de première manche. Voici à quoi ressemble mon plateau individuel : 5 tuiles placées et 1 en attente dans ma réserve. Je n'ai complété qu'un district (celui des deux bâtiments) et je n'ai pas encore essayé de remplir l'incroyable district de 8 bâtiments (un de chaque type !) qui s'offre à moi sur mon plateau...     


      La deuxième manche vient d'être mise en place...    


      Fin de deuxième manche, avec 11 cases remplies au total et déjà 2 bâtiments dans la fameuse zone de 8 cases si lucrative si je la complète (36PV de bonus pour les 8 cases)...


      La troisième manche vient d'être installée et Maitena est bien ancrée dans sa position de première joueuse (deux cases d'avance sur moi sur la piste des bateaux et trois sur Tristan)...   


      Tristan se tâte sur ses choix d'actions. Il faut dire que le jeu renferme des dizaines de possibilités de combinaisons et d'ajustements, ce qui laisse à peu près tout de possible à chaque fois, pour peu d'être attentif...   


      Fin de troisième manche, avec à présent 17 cases remplies dont 4 dans la zone de 8 bâtiments. Vais-je réussir lors de mes 10 derniers tours, à collecter puis valider les 4 bâtiments qui me manquent ?    


      Nous venons d'installer les éléments pour la quatrième manche et je commence à fortement douter de réussir mon grand district : c'est quand même presque impossible de collecter un bâtiment de chaque type, surtout si tard dans la partie...   


      Fin de la quatrième manche, avec 25 cases remplies dont 6 sur 8 dans la fameuse grande zone. Il me manque la Tour de guet et le Marché. Si les deux arrivent à l'étalage, je pourrai peut-être les prendre, mais enore faudrait-il que mes gones me laissent faire... Au niveau des scores, c'est hyper serré : 131 pour Maitena, 125 pour moi et 124 pour Tristan...    


     Malheureusement, la pioche de tuiles ne m'est pas favorable : seul le Marché sort, pas de Tour de guet ! Tous ces efforts pour rien, ça déprime... Mais, regarde mieux mon Ludo, que vois-tu ? Oui, une miraculeuse tuile de connaissance jaune qui autorise son propriétaire à placer des bâtiments identiques dans ses districts !!! Maitena va-t-elle me la laisser (je suis deuxième joueur) ?     


      Yes, yes, yes, je parviens à prendre cette tuile de connaissance si importante pour moi et je devrais donc parvenir à remplir ma grande zone. Quant à Tristan, et surtout Maitena, cette cinquième manche est un peu blasante puisqu'ils ne parviennent pas à enregistrer beaucoup de PV, sans savoir trop quelles actions effectuer...   


      The score de la partie : je pose mes deux derniers bâtiments dans ma zone de 8, ainsi qu'un château en haut à droite. Bilan, avec les districts complétés et les tuiles bonus empochées, je marque 50 PV sur ce tour !    


      La partie est terminée, voici la configuration finale du plateau, juste avant nos ultimes décomptes de points...   


      Le plateau de Tristan, avec 27 cases de remplies sur les 36 de son plateau. Pas mal du tout...   


      Maitena, de son côté, en a complété 25 sur les 36, mais elle aura joué de manière trop ciblée (bateaux et bâtiments) pour réussir à engendrer un maximum de points aux moments opportuns...       


      Mon plateau renferme 30 cases remplies sur les 36 en tout, dont les fameuses 8 cases visées. Certes, j'ai eu pas mal de chance d'y parvenir, et j'ai négligé les pâturages ce soir. On ne peut pas tout faire dans ce jeu et il faut prendre des risques...       

    Bilan synthétique :

    On a aimé
    - La fluidité du jeu, avec seulement deux actions par tour plus une optionnelle,
    - L'élégance de l'utilisation des dés et les mille manières de s'en sortir quel que soit le tirage,
    - Le côté challenge d'essayer de remplir au maximum son plateau individuel...

     

    On a moins aimé
    - L'aspect un peu prise de tête du jeu si on veut optimiser : l'ordre de ses actions et, parfois, le fait de prendre un château par exemple, ou un bâtiment, permet d'arriver à la même chose en gagnant une action ! Trop alambiqué quand même pour un Feld...

     

    Scores de la partie :

        

     

      Piste Marchandises Pépites Ouvriers Tuiles jaunes Total
    Tristan (noir) 158 1 6 0 20 187
    Maitena (bleu) 155 0 1 1 8 165
    Ludo le gars (vert) 191 3 5 0 20 219

     

    Note du jeu (sur cette partie) : 17 / 20


    Durée de la partie : 2 heures 30 minutes

     

     

     

     

    ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    HANABI :

     

      Bien qu'étant à la maison depuis sa sortie, Hanabi, sorti chez les XII Singes à l'époque, n'avait pas encore été joué. Il aura fallu que le Spiel des Jahres lui tombe dessus, et sur celles réjouies de l'auteur et des éditeurs (j'imagine la joie de Franck Plasse par exemple...), pour que je le découvre ce soir...    
     


      C'est un jeu coopératif très original, une sorte de jeu de déduction et de mémoire, où la logique de recoupement des informations sera fondamentale. Chaque joueur dispose d'une main de 5 cartes, celles-ci étant de 5 couleurs différentes, de valeur 1 à 5 (trois de 1, deux de 2, 3 et 4, une de 5). Ce qui est fort, c'est qu'on voit la main des autres mais jamais la sienne...



      Le but du jeu est de réussir des feux d'artifices, c'est-à-dire de jouer des séries de cartes, couleur par couleur, en démarrant au 1 et en allant le plus haut possible (donc le 5). A son tour, on doit choisir une action parmi 3 : donner une information à un autre joueur (perte d'un jeton bleu), jouer une de ses cartes sur la table ou défausser une de ses cartes (gain d'un jeton bleu)... Ici, on voit que nous avons entamé un feu d'artifice rouge, un bleu et un noir, chacun de valeur 1...    


      Donner une information à un joueur est l'action la plus intéressante à mettre en oeuvre car elle nécessite de bien réfléchir à ce qui est le plus pertinent, sachant qu'on ne donne qu'une seule information soit sur la couleur soit sur la valeur, et cette information doit être totale. Exemple : on peut dire "tu as deux cartes vertes, là et là" ou bien "tu as trois cartes 2 là, là et là". Et il faut toujours avoir en tête que ce qu'on va dire aux autres va induire leurs coups prochains de pose de cartes. Et mieux vaut ne pas faire d'erreur, car sinon on prend un jeton rouge et, au bout de trois jetons rouges, on a perdu !     


      Alors que nous avons beaucoup craint de perdre la partie, puisque nous avions récupéré très rapidement deux jetons rouges, nous réussissons finalement à nous en sortir, avec le score de 17 (total des valeurs des cartes jouées), ce qui correspond, d'après la règle, à une "prestation excellente ravissant la foule". Sur la photo ci-dessus, on voit que nos deux mains de cartes étalées auraient pu nous permettre d'aller plus haut, enfin un peu...

    Bilan synthétique :

    On a aimé
    - La très grande originalité du jeu, avec la main de cartes visible par les autres joueurs et l'information unique à donner,
    - Le système de prise et défausse des jetons, générant un jeu dynamique et où il faut trouver un bon compromis,
    - Les cartes excédentaires, sauf les 5, permettant de nous en sortir même en défaussant au hasard ou presque,
    - Le jeu qui devient de plus en plus facile au fur et à mesure que la partie progresse,
    - L'impression, effectivement, que le jury du Spiel des Jahres ne s'est pas trompé en primant ce jeu : original, très interactif et addictif. Bravo !!!

     

    On a moins aimé
    - La prise de tête du jeu, qui ne se joue pas en dillettante, au contraire de ce que le thème et le matériel auraient pu laisser penser...

     

     

    Scores de la partie :

        

     

      Rouge Bleu Noir Jaune Vert Total
    Tristan + Ludo le gars 5 5 1 5 1 17

     

    Note du jeu (sur cette partie) : 15 / 20


    Durée de la partie : 45 minutes

     

     

     

     

    -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


    votre commentaire
  • Parmi les jeux de Stefan Feld, certains n'ont pas été beaucoup joués à la maison. D'abord, il y a Luna. Celui-là, disons-le clairement, je ne parviens pas à comprendre comment il fonctionne. Je devrais peut-être l'essayer en solo, puisque la règle en propose une version. Et puis, sinon, il y a Roma. Celui-là, je n'en suis pas vraiment fan. Enfin, il y a Notre Dame, et pour le coup c'est carrément plus étonnant. En effet, à chaque fois qu'on y joue, on le trouve super bien foutu, bien tendu et court. C'est donc ce dernier qui sort sur notre table ludique feldienne du jour...

     

    NOTRE DAME : 

     

      Magnifique, somptueuse boîte, pour un jeu qui se situe au Moyen-Âge à Paris, pendant l'épidémie de peste qui a ravagé tant de villes. Il faudra se battre contre le niveau de rats, tout en acquérant du prestige dans la ville. Se battre contre le jeu : un mécanisme que l'auteur réemploiera dans L'année du dragon, un autre grand succès de Stefan Feld...      
     


        Nous jouons à trois, Tristan avec les éléments jaunes, Maitena les bleus et moi-même les verts. Il y aura 3 manches de 3 tours chacune, avec un très sympathique draft pour entamer. Ici, j'ai 3 cartes sur les 9 de ma pioche, je vais en garder 1 et donner les 2 autres à Tristan, récupérer les 2 de Maitena pour n'en garder qu'une et enfin ajouter à ma main la 3ème de carte de Tristan. Dans la foulée, on n'en jouera que 2 sur les 3 de sa main. Et à 3 joueurs, ce qui est très bien, c'est que chacun a une carte de chaque joueur en main...



      Voici donc mes 3 cartes, finalement, pour le premier tour. Les deux de gauche me permettront de mettre chacune un cube à l'hôpital (fondamental pour bien contenir le niveau de rats), la troisième me rapportant 1 pièce et potentiellement d'autres si je continue d'alimenter la banque...     



      Le système de jeu, bien retors, provoque des moments de réflexion intéressants et jamais prise de tête (l'une des marques de Feld selon moi). Mes deux enfants se font plaisir, tout de suite, et je pense qu'on n'a pas fini de se faire du Feld ces jours-ci...     


      Une fois deux cartes sur les trois jouées, on peut s'octroyer le pouvoir d'un personnage moyennant la défausse d'une pièce. Ca aussi, c'est bien tendu, car on a impérieusement besoin de cette liquidité si difficile à avoir à chaque tour et, de plus, on aimerait utiliser le pouvoir de plusieurs personnages, ce qui est interdit. A noter que l'ordre de sortie des personnages, semi-imposé, génère lui aussi des parties forcément différentes...   


      Vue du plateau une fois le premier tour achevé, avec un cube au parc et un autre sur la calèche pour Tristan, un cube à l'auberge et un autre à l'hôtel pour Maitena, et deux cubes à l'hôpital pour moi. A noter que nous commettrons l'erreur la plus classique probablement et la plus préjudiciable à la tension du jeu : à chaque placement de cubes à l'hôpital on a fait reculer le marqueur de rats d'autant que de cubes placés, alors que ça doit être d'une seule case quel que soit le nombre de cubes ! Arghhh...     


      Après 3 tours, on va décompter les cubes posés sur la cathédrale. Comme je suis tout seul à m'y être placé, avec un cube, les 8PV sont divisés en 1 et donc me reviennent en intégralité Ca, c'est bon pour le prestige...     


      Tristan fait couiner Maitena en utilisant toutes les cartes de calèches qui transitent par ses mains. Il prend une confortable avance au score, probablement (jetons cachés), mais il néglige trop la peste + la production de cubes + la cathédrale, à mon avis, pour mener sa barque jusqu'au bout et gagner...


      Nouveau placement d'un cube pour moi à la cathdérale et utilisation d'un assistant pour améliorer mon hôpital...     


      Pendant ce temps, Tristan va ressentir les premiers effets de la peste : perte de 2PV + d'un cube + maintien de son niveau de rats à 9. Autrement dit, le prochain tour risque aussi d'être bien tendu pour lui ...   


      Voilà les 3 personnages proposés pour ce tour, avec le mendiant. Si je vous dis que ce personnage est fait pour moi, qu'en dites-vous ?    


      Après avoir abaissé mon niveau de rats à 0 (grâce à notre erreur de règle, rappelons-le), j'empoche pas moins de 9PV grace à ce divin mendiant...    


      Fin de deuxième manche et je n'en reviens pas d'être encore tout seul, avec un seul cube, à Notre Dame. Je prends encore 8PV et commence à penser que mes enfants font une sacrée erreur de me laisser me gaver comme ça...        


      Pour attaquer les 3 derniers tours, je me suis blindé en cubes et en pièces, ça devrait donc être assez tranquillou... 


      Maitena chicane son frère sur les calèches à présent mais a moins de chance que lui dans les jetons obtenus : deux fois le 1PV + 1 cube !    


      On va décompter la cathédrale, avec Tristan qui est venu se mêler à la lutte et il valait mieux je pense. Bilan : 4PV chacun...     


      Le plateau une fois la partie terminée, alors que Tristan totalise 4 cubes (ou assistant) sur sa zone de plateau, contre 9 à Maitena et 12 pour moi...          


      Mon butin de prestige acquis tout au long de la partie me paraît relativement correct : 63 PV en tout !   

    Bilan synthétique :

    On a aimé
    - La rapidité de la partie, pour un jeu finalement très compact en terme de plaisirs et de réflexions : superbe condensé à revoir rapidement,
    - La montée en puissance de la peste, laquelle stresse bien les joueurs,
    - Les cartes de personnages, variées, avec un ordre de sortie semi-aléatoire,
    - Les diverses manières de poser ses cubes dans sa zone de plateau, sachant qu'on ne peut clairement pas se battre sur tous les fronts et qu'il faut faire des choix...

     

    On a moins aimé
    - Avoir commis une impardonnable erreur de règle à l'hôpital...

     

    Scores de la partie :

    Tristan (jaune) : 39
    Maitena (bleu) : 31

    Ludo le gars (vert) : 63

     

    Note du jeu (sur cette partie) : 17/ 20


    Durée de la partie : 1 heure

     

     

     

     

    ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


    votre commentaire
  • Les vacances se prolongent, au pays des chouettes, et les parties de jeux devraient également se poursuivre, Maitena et Tristan se montrant friands de nouvelles empoignades luidques. Au programme ce jour, le premier jeu de notre marathon défi ludique, à savoir de jouer chaque jour à un Stefan Feld différent, en la production excellente qu'est Macao. Certes, ergonomiquement, le jeu de base était perfectible. Mais avec les collages en français et, surtout, le support heptagonal pour recueillir les cubes colorés, le jeu devient absolument fantastique à chaque fois qu'on le sort. Maitena, qui ne le connaissait pas encore, a beaucoup aimé cette partie...

     

    MACAO : 

     

      J'adore le look un poil austère de cette boite, avec ce grand explorateur au premier plan et l'ensemble de son équipage en arrière plan...     
     


      Nous jouons à trois cet après-midi, Tristan avec les éléments jaunes, Maitena les blancs et moi-même les rouges. Le tirage au sort a positionné Tristan premier joueur (le plus en haut sur le mur), suivi de Maitena et de votre serviteur...



      Le matériel de jeu est très original, avec cette foule de cubes qui rejoindront les secteurs personnels de son heptagone, en fonction des résultats des dés obtenus...     


      Voilà à quoi ressemble ma roue après le premier choix de dés : 1 cube vert et 2 cubes violets lors de la mise en place, plus 5 rouges et 6 verts avec le premier jet. Il faut savoir voir loin...     


      Un premier tour, tout ce qu'il y a de plus standard. Tristan a dépensé son cube rouge pour investir un quartier, tout comme Maitena avec son cube gris, tandis que, de mon côté, j'ai préféré dépensé mon cube vert pour avancer d'une case sur le mur et ne plus être dernier...    


      La partie a bien démarré à présent et on passe un très bon moment, Maitena commençant déjà à dire et répéter que le jeu est très bien. Cool...   


      Tristan et moi avons réalisé un péage à 5 pièces contre 9PV, au contraire de Maitena, donc nous avons une petite avance au score. Sur le mur, je tente de rester devant. Au niveau des bateaux, bien peu de progression pour le moment.    


      Aïe, un jeton -3PV pour votre serviteur, en raison du secteur actif vide. En même temps, ça a été le cas de tout le monde, donc cela n'a aucune importance...


      Ca va commencer à devenir tendu, mon plateau de cartes étant plein A noter que je suis super bien fourni en cubes pour les 5 tours à venir...    


      Tristan active plusieurs cartes en même temps et se sentira mieux lui aussi. Avec sa carte Oisif, laquelle lui permet de ne pas prendre de carte au début du tour s'il le souhaite, il a une belle latitude d'offerte en plus...     


      Voici la situation exactement à mi-partie (fin de 6ème tour sur 12), avec une avance de deux cases sur le mur pour moi, deux quartiers pour Maitena et Tristan et trois pour moi, et des bateaux qui ont commencé leur avancée en vue de livrer des marchandises en Europe...      


      Les deux roues de Tristan (à droite) et Maitena (à gauche), pour les tours à venir. Tristan va cruellement manquer de cubes, sauf sur deux secteurs, alors que Maitena est plutôt bien pour les trois tours à venir...    


      La vue de ma roue au même moment, avant d'attaquer le 7ème tour, avec une répartition de cubes sur les cinq prochains tours qui me convient bien...      


      Au score, suite à la réalisation de péages et surtout de livraisons que je n'ai pas encore entamées, Tristan et Maitena ont pris une petite avance d'une dizaine de points sur moi...   


      Mes cartes activées sont sympas : bonus d'une pièce si j'ai 3 cartes max sur mon plateau, pas d'obligation de n'avoir plus de cartes en fin de partie, vente d'un cube violet pour une pièce, de même pour un cube gris, bonus d'une pièce si j'utilise une carte parchemin rouge (inutile pour moi) et bonus d'un PV si je n'ai pas plus de deux tuiles de marchandises à livrer...      


      Cool cette répartition de cubes, je ne me pose aucune question pour les tours à venir En plus, je devrais réussir à faire plusieurs cartes à la fois et à bientôt livrer des marchandises. Ca va pas mal...   


      Les deux cartes de gauche me séduisent bien et je sais que je vais les activer sous peu : bonus d'un cube de mon choix à chaque fois que j'utilise le péage (dommage, c'est presque tard) et 7PV pour celle du Gouverneur...       


      Parfois, dans Macao, on peut bien se prendre la tête pour réaliser toutes ses actions, qui plus est dans l'ordre le plus intéressant. N'est-ce pas Maitena ?     


      Un tirage de dés étonnant...     


      Ca combote, ça combote...     


      Il ne reste plus qu'un tour et nous sommes au coude à coude au score : 41 pour Tristan, 40 pour moi et 39 pour Maitena. Ca va se jouer sur les dernières livraisons, le plus grand quartier et les cartes bonus de PV (comme mon Gouverneur...) !     


      Forcément, les six dés du dernier tour n'affichent que des 1...     


      Vous n'aimeriez pas, vous aussi, avoir une telle répartition de cubes pour terminer ? En tout cas, sachez qu'avec toutes mes cartes et mes actions prévues, je les dépenserai jusqu'au dernier, avec une précision millimétrée...     


      Voici les 8 cartes dont j'utilise le pouvoir au dernier tour, un tour qui me permet de faire un trou au score avec une progression de 18PV...     


      Les cartes de Tristan, une fois la partie terminée...     


      Celles de Tristan...     


      Les miennes...     


      Et le plateau, avec Maitena pas peu fière de terminer une case devant moi sur la piste de scores ! Pour le moment...     

    Bilan synthétique :

    On a aimé
    - L'élégance du système de cubes associés aux dés : un régal,
    - La règle limpide et simple, sans cas particulier, qui fait qu'on la maîtrise très rapidement (Maitena a beaucoup apprécié cela),
    - L'importance d'être bien placé sur le mur, surtout à au moins 3 joueurs, pour choisir avant les autres les cartes,
    - La variété des cartes générant des parties très différentes,
    - Le nombre important de stratégies développables, je n'ai toujours pas réussi à essayer celle de faire avancer mon bateau très tôt pour livrer rapidement. Il faudra que je m'y mette pour voir...

     

    On a moins aimé
    - Les cartes qui sortent ou pas et les combinaisons qui ne peuvent donc peut-être pas se faire : les baronnes ou encore auberge et aubergiste.

     

    Scores de la partie :

        

     

      Piste Pénalités en cours de jeu Cartes non activées Quartiers Bonus de cartes Total
    Tristan (jaune) 51 -3 0 4 3 55
    Maitena (blanc) 59 -3 -3 12 0 65
    Ludo le gars (rouge) 58 -3 0 12 7 74

     

    Note du jeu (sur cette partie) : 18 / 20


    Durée de la partie : 2 heures 30 minutes

     

     

     

     

    ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


    votre commentaire
  • Ludophiles en gite c'est fini ! Mais on prolonge notre grand week-end ludique par un lundi piscine-jeux plutôt pas mal... Amélie et Mélody voulant rejouer à Augustus, en insistant de manière vraiment pressante disons-le, nous nous y adonnons, sur la table d'extérieur, entre deux partie de volley dans l'eau. Le matin, sans que je fasse un compte-rendu ici-même, je leur ai fait découvrir Pas Touche la Mouche ! 


     

    AUGUSTUS :

     

      Et revoilà la -trop- grosse boîte déjà ressortie ! On passera un très bon moment d'ailleurs, au soleil, tranquilles...      
     


      Chacun a ses 3 objectifs étalés devant lui : la partie peut démarrer...



    "Où mettre mon légionnaire ? Mais où ?"     


      Deux objectifs pour moi, deux légions en stock en plus et deux légions de moins chez les autres. Cool...      


      Tristan choisit un nouvel objectif alors que personne n'a encore pris vraiment d'avance...      


      Au tour d'Amélie de faire de même...     


      Mélody réalise au final 6 objectifs cet après-midi et empoche le bonus de 5PV liés au blé...      


      Amélie en réalise 6 aussi mais va probablement caracoler en tête avec ses 3 tuiles de bonus (+ une quatrième absente ici : celle de 2PV liés aux sénateurs)...


      Tristan en a réussi 6 également et possède deux tuiles de bonus...     


      C'est donc bien moi qui ai clos la partie, avec 7 objectifs, mais je suis sûrement trop court au niveau des tuiles de bonus pour espérer l'emporter...     

    Bilan synthétique :

    On a aimé
    - Très bon condensé de plaisir, de réflexion light, de fun et de stress bienvenu en une trentaine de minutes,
    - Le côté addictif du jeu qui a totalement emballé Amélie (je miserais bien une pièce sur le fait qu'elle l'achète)...

     

    On a moins aimé
    - ?

     

     

    Scores de la partie :

        

     

      Valeurs fixes Valeurs variables Tuiles bonus Total
    Mélody 25 6 5 36
    Amélie 28 23 21 72
    Tristan 30 12 16 58
    Ludo le gars 23 18 6 47

     

    Note du jeu (sur cette partie) : 16 / 20


    Durée de la partie : 30 minutes

     

     

     

     

    ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

     


    votre commentaire
  • Troisième et dernière journée de Ludophiles en gîte 2013. Au programme, en ce qui me concerne, deux parties de jeux avec ma ribambelle d'enfants venus au gîte : Descendance, tout d'abord, que Tristan voulait vraiment faire découvrir à ses camarades, et ce fut une superbe partie, clairement la meilleure du week-end ! Ensuite, je les fais jouer à Augustus, le futur Spiel des Jahres comme je leur présente. A tort... Aujourd'hui on le sait, puisque c'est Hanabi qui remporta le lendemain la prestigieuse récompense...


    DESCENDANCE :

     

      Nous jouerons à la version de base du jeu, histoire de ne pas trop perdre Mélody et Amélie dans les règles de ce jeu de kubenbois typique du style allemand...    
     


      Le plateau a été mis en place, avec les cubes colorés disséminés selon la répartition prévue à 4 joueurs. A noter que les cubes noirs sont tous sortis et qu'ils sont bien dispersés...



      Déjà deux décès à déplorer au premier tour, avec deux illustres fermiers ayant passé l'arme à gauche : un personnage de génération 1 jaune de Tristan et un bleu d'Amélie...    


      Même si j'ai rabâché pendant l'explication de la règle que les voyages ne semblaient pas être une stratégie gagnante, Tristan s'y essaie une nouvelle fois ! Incorrigible ce gone...    


      Mélody, avec ses pions rouges, s'implique à fond dans le conseil municipal. Une déformation familiale ?  ;-)))      


      Et voilà le moment où quatre morts différents ont rejoint les archives du village : trois fermiers et un artisan...    


      Fin de deuxième manche, avec des décès qui se sont multipliés aux archives : un pour Tristan, deux pour Mélody, Amélie et moi. A l'église, après une première messe qui avait été favorable à Amélie, c'est Mélody qui score les 2 points attribués...    


      Et vas-y que je me cache ! Le style de photo qui est purement inutile sur mon site, mais qui permettra peut-être d'éviter qu'elle ne se reproduise de la sorte...


      Fin de troisième manche et la situation devient de plus en plus tendue au niveau des archives, avec une seule place pour accueillir les fermiers émérites, deux pour les religieux et deux pour les voyageurs. A noter que j'ai lâché l'affaire au conseil municipal (pour mieux revenir plus tard :-), laissant la place libre à Mélody pour devenir maire...    


      Voici les deux plus vieux personnages du jeu, lesquels ont été placés au tout premier tour de la partie, l'un à la suite de l'autre, dans la confection des parchemins. "Mais oui, tu te souviens, c'est quand on était jeune, on s'est installé ensemble dans cette échoppe"... 


      Fin de quatrième manche et on déplorera le décès de mon vieux confectionneur de parchemin, laissant orphelin le vieux pion rouge de Mélody dans le même bâtiment...    


      Nous allons attaquer la cinquième manche, forcément la dernière au vu du nombre important de personnages de génération 1 dans les artisans et au fait que tout décès de l'un d'eux l'envoie au cimetière et pas aux archives...    


      Il ne reste plus que 3 places à prendre aux archives et je compte bien me récupérer celle des voyageurs célèbres, ayant placé un de mes pions là-bas, juste pour ça...    


        Fin de partie, avant même la fin de la cinquième manche, suite au remplissage des tombes du cimetière. A noter la prouesse de Tristan qui a terminé les 6 étapes du voyageur et qui semble assez bien placé pour la victoire. A noter aussi que si Mélody termine bien maire de la ville, je suis revenu en tant que premier adjoint au conseil municipal ;-)      


      Le cimetière ne peut plus accueillir personne et il ne reste plus qu'une ultime messe pour glaner encore quelques points, plus le décompte final des différentes zones...    


      L'église ne m'aura décidément pas été favorable du tout ce soir, en dépit de deux ou trois pions placés dans le sac. Mélody s'en sort super bien avec deux de ses pions sortis sur les quatre tirés...    

    Bilan synthétique :

    On a aimé
    - Le plaisir ressenti par l'ensemble de la tablée sur cette partie, nouvelles venues comme joueurs habitués !
    - Voir une stratégie basée sur le voyage l'emporter, ça bouleverse la donne, même si Tristan a dû bien tenir compte des contrats des clients en parallèle,
    - Les scores très serrés et me voir finir dernier alors que je jouais avec 3 enfants... Si, si, c'est vrai, ça fait plaisir !!!
    - L'aspect thématique du jeu qui a fait beaucoup pour qu'il soit apprécié ce matin...

     

    On a moins aimé
    - Les couinements obligatoires lorsque ses pions ne sortent pas pour la messe...

     

     

    Scores de la partie :

        

     

      Piste Voyages Conseil Eglise Archives Clients Pièces Total
    Tristan (jaune) 6 18 0 4 4 15 2 49
    Mélody (rouge) 9 0 6 14 4 14 0 47
    Amélie (bleu) 4 0 0 13 4 22 2 45
    Ludo le gars (blanc) 3 1 4 0 12 24
    0
    44

     

    Note du jeu (sur cette partie) : 18 / 20


    Durée de la partie : 2 heures

     

     

     

     

    ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    AUGUSTUS :

     

      Bon, là, on est dans du jeu plutôt fun, avec une bonne dose de hasard (principe du loto) et d'opportunisme (choix des cartes, prise de tuiles)...    
     


      Les 6 joueurs attablés ont sélectionné 3 objectifs chacun sur les 6 cartes remises au départ. La partie peut débuter avec, pour l'entame, votre serviteur en crieur public des jetons piochés...



      Mathilde a réussi un objectif et en choisit un nouveau à partir des cinq de l'étalage, sous les yeux de Maitena, Tristan, Amélie et Mélody...    


      De mon côté, mon premier objectif réussi concerne un sénateur...    


      Là, je vais faire du mal : avec la carte rempli à gauche, je réussis automatiquement un autre de mes objectifs, celui éliminant deux légions par joueur tant qu'à faire. Cela devrait ralentir Maitena qui n'était pas loin de clore la partie...      


      Du coup la partie est à nouveau ouverte, avec plusieurs joueurs proches des 7 objectifs fatidiques...    


      Maitena termine avec 6 objectifs réalisés et des tuiles de bonus à foison : gagnera-t-elle sans avoir fait les 7 objectifs ?    


      Avec le jeu des objectifs ayant détruits des cartes adverses, Mathilde termine la partie avec... un objectif réalisé ! No comment...


      Tristan, en réalisant son 7ème objectif, a terminé la partie. A-t-il gagné pour autant ?    


      Amélie termine avec 5 objectifs réussis et un joli bonus de 8PV ...    


      Mélody, quant à elle, a réussi 4 objectifs et possède deux tuiles de bonus...    


      De mon côté, 4 objectifs aussi mais aucun bonus ! Je vais encore être pitoyable sur ce jeu...    

    Bilan synthétique :

    On a aimé
    - Un jeu marrant et fluide, fun, parfait pour passer un bon moment sans se prendre la tête : il sort souvent chez nous finalement...

     

    On a moins aimé
    - Le look des cartes que je n'apprécie que modérément...

     

     

    Scores de la partie :

        

     

      Valeurs fixes Valeurs variables Tuiles bonus Total
    Maitena 4 44 25 73
    Mathilde 14 0 2 16
    Tristan 43 7 11 61
    Amélie 26 12 8 46
    Mélody 8 22 12 42
    Ludo le gars 15 15 0 30

     

    Note du jeu (sur cette partie) : 16 / 20


    Durée de la partie : 45 minutes

     

     

     

     

    ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

     


    2 commentaires