• [23/02/2013] Vasco de Gama, Im Jahr des Drachen

    Et oui, ça arrive parfois. Et oui, je ressors le même jeu, deux semaines d'affilée, à la salle des Ludophiles, à savoir Vasco de Gama, plebiscité par Béatrice, laquelle voulait ardemment le revoir rapidement. Du coup, j'y rejoue avec plaisir, en sa compagnie et avec Fabrice, qui découvre le jeu à cette occasion. Et il lui plaira, même s'il le fera bien couiner... :-)
      Dans le même temps, je vois que Noblemen a recueilli les faveurs des joueurs, et je tique un peu parce que j'y aurais bien rejoué aussi...
    Ensuite, après le repas à base de pizzas, je suis ravi de rejouer à Im Jahr des Drachen, L'Année du Dragon en français, bien sûr, du génial Stefan Feld, un grand jeu toujours aussi bon et tendu, dans lequel on doit subir les événements moins que ses adversaires...

    Rappel : en cliquant sur les photos avec un symbole d'agrandissement en haut à droite, vous pourrez visualiser la photo en plus grand.

    VASCO DE GAMA : 

     

      La partie débute et on s'attend à passer un bien bon moment, Fabrice avec les éléments jaunes, Béatrice les rouges et moi-même les noirs, sachant que les disques bleus sont positionnés pour masquer les actions non prenables à 3 joueurs...    
     


      Je démarre la partie avec Sernigi et je choisis de placer le bateau marchand sur la case du bas, celle avec un 4, histoire de glaner un projet de construction qui me tentait bien (avec 2 réals dessus, cela devrait m'éviter des déconvenues financières comme la semaine passée) !



    Fin de la phase de programmation du premier tour, sans action supplémentaire pour le moment puisque Manuel 1er n'est pas attribué à 3 joueurs en début de partie...    


      La phase de résolution débute...   


      La phase de programmation du deuxième tour vient d'avoir lieu et c'est moi qui profite de l'action supplémentaire du roi. Enfin, pour le moment... A noter ma grossière erreur du premier tour : j'ai mis deux bateaux dans deux escales différentes ! Après palabres, on préfère laisser comme ça plutôt que de tenter de corriger le tir...     


      Fabrice prend un capitaine pour mener à bien une de ses expéditions en devenir...   


    La phase de navigation du deuxième tour s'apprête à se dérouler, avec pas moins de trois escales complètes ! Va y avoir du changement...


      La phase de navigation a eu lieu, avec un bateau de Béatrice et un des miens éliminés. A noter mon très joli bateau de valeur 11 tout en haut à gauche... 


      La programmation du troisième tour est terminée. Sur le plan des scores, Fabrice et moi avons une dizaine de PV d'avance sur Béatrice, mais elle a un projet de construction quasiment bouclé en attente...   


    Nouvelle phase de navigation en amorce...    


    Résolution de la navigation avec, vous l'aurez noté, un autre bateau de valeur 11 que j'ai choisi de mettre sur une case de l'avant-dernière escale (valeur 9PV), afin de profiter deux fois probablement de la récompense de bout de ligne...         


      Béatrice se tâte. Il faut dire que la deuxième partie sur ce jeu permet de mieux saisir les tenants et aboutissants du jeu et qu'on voit mieux où l'on va...   


      Le troisième tour me permet de prendre un peu d'avance sur mes camarades de jeu (10PV environ), mais je suis en retard sur le plan des projets à venir. Donc, en gros, on est à peu près tous ensemble... A noter que la phase de programmation du quatrième tour est assez rocambolesque puisque je viens chicaner Fabrice sur la zone des projets avec deux disques noirs... 


      Avec la gratuité dès le numéro d'action 6, cela arrange les affaires des plus pauvres dont je fais partie, même si mes deux disques noirs, précédemment cités, étaient plus là pour bluffer (enfin, un des deux disons)...    


      La phase de navigation, quatrième du nom, va se produire et avec elle la montée de mon bateau 11 qui se trouvait en deuxième ligne. Malheureusement, je vais perdre celui de valeur 9...   


      La phase de navigation est terminée et on voit que la bagarre va faire rage pour les cases 9 et 7 de la deuxième ligne, pour l'ultime tour de jeu. Et puis, chose curieuse, on sait déjà que chacun marquera 10PV (2 fois 5PV) pour l'escale de Calcutta (deux bateaux chacun) en fin de 5ème tour...     


      Les zones de marin du 5ème tour m'indiffèrent totalement : je n'en ai pas besoin du tout, ayant déjà tous l'équipage requis pour un ultime contrat (à prendre) en nécesitant 4 différents...    


      Fabrice a un poil d'avance potentielle sur moi, ayant 5 ou 6 réals devant lui et mieux armé pour le dernier tour. Au score, j'ai 1PV d'avance sur lui. Je vais donc prendre des risques et compter sur l'aboutissement de 3 conditions pour espérer remporter cette partie...  


      Cette photo pour vous montrer que je réussis ma condition principale, à savoir posséder deux numéros consécutifs entre la zone de projets et la zone d'expédition (le 13 et le 14), avec Fabrice qui exportera après moi. L'enchaînement de la pose des disques est savoureux : je commence par le 13 en bas (sûr de pouvoir le payer, même en cas de décalage de 3 cases du marqueur blanc), il pose le 11 dans la zone de projets (alors qu'il aurait dû poser le 14 en haut, à ma place), Béatrice prend le 12 (yes !!!) et le met dans une autre zone, du coup je peux mettre le 14 dans la zone d'expédition et Fabrice doit se contenter du 15... C'est passé pile poil !   


      La phase de programmation s'achève et je mise encore sur 2 conditions : que personne ne me prenne Sernigi (car j'aurai besoin de poser un bateau marchand) et que je réussisse à prendre Bartolomeu Dias à Béatrice, histoire de glaner deux fois 2PV. Ca, ce serait la cersie sur le gâteau, disons la condition la moins importante je pense... Enfin, rendez-vous compte, je n'ai qu'un réal et la partie va se jouer là !    


      La tuile Vasco de Gama est retournée et affiche un splendide +2, lequel rend gratuites les actions à partir du numéro 12 seulement. Personnellement, ça ne change rien pour moi, car j'avais misé à partir du numéro 13, comme déjà expliqué, mais, du coup, ça va contraindre Fabrice à faire plus attention...    


      On va résoudre les actions et Fabrice sera obligé de prendre deux fois de l'argent, dans la zone de personnages, avec son 6 et son 8, afin de ne pas courir le risque de ne pas pouvoir prendre d'autre contrat. Tendu, tendu, tendu...     


      Tout s'est bien passé : j'ai réussi à enchaîner les numéros 13 et 14 pour placer un bateau 11 sur la case 9 de la deuxième ligne, puis le bateau marchand de Sernigi sur la case 7 de cette même ligne. Cela a contraint Fabrice à poser ses deux bateaux sur la ligne du dessous, laquelle ne se terminera jamais...    


      La phase de navigation du 5ème tour a eu lieu et j'occupe encore la case en haut à gauche, mais cette fois c'est avec le bateau 11 venant de ligne du dessous... Au niveau des scores, je vous laisse observer que je possède 3 petits points d'avance sur Fabrice. Je vais encore en rajouter 2, grâce au fameux Bartolomeu Dias que j'ai bel et bien chipé à Béatrice. Du coup, avant le dernier décompte (bateaux non envoyés + réals), j'ai 5PV d'avance...     


      Le plateau une fois la partie achevé...    


    Ma victoire se joue à un fil, comme vous avez pu le comprendre, et les 4PV rapportés par Bartolomeu Dias ne sont pas neutres : je gagne avec 4 points d'avance sur Fabrice !!! Quand je vous disais que si ça passait, ça passerait juste... Superbe !    

    Bilan synthétique :

    On a aimé
    - La tension, royale, permanente, mais exacerbée dans ce cinquième tour d'anthologie !!!
    - Le système de numéros d'actions, génial, avec des possibilités subtiles pour essayer d'avoir deux nuéméros consécutifs...
    - L'excellente jouabilité, quel que soit le nombre de joueurs.

     

    On a moins aimé
    - ?

     

     

    Scores de la partie :

     

    Fabrice (jaune) : 89 (87 sur la piste + 0 de bateau + 2 de réals)
    Béatrice (rouge) : 70 (61+6+3)

    Ludo le gars (noir) : 93 (92+0+1)

     

    Note du jeu (sur cette partie) : 18 / 20


    Durée de la partie : 2 heures 30 minutes

     

     

     

     

    ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    IM JAHR DES DRACHEN : 

     

    Ce jeu d'évitement des fatalités est une pure jouissance mentale pour contourner les difficultés tout en scorant un maximum en développant ses palais. Fabrice et Quentin, une partie au compteur chacun, sont très motivés pour y revenir...  
     


      Les calamités qui nous attendent sont assez bien réparties, avec notamment 4 différentes de suite ! Je remarque assez tôt que les feux d'artifice seront tirés sur la fin, alors que les récoltes de riz seront alors devenues inutiles. Un bon enseignement...



      Mes choix initiaux se portent sur un guérisseur jeune et un soldat jeune également (c'est la règle). J'ai un peu cogité car, étant dernier à choisir, je ne pouvais pas prendre la même paire qu'un autre et mon premier choix (guérisseur + riz) était déjà pris (c'est la règle aussi !).   


      Nos choix d'action au premier tour : j'achète un petit privilège, lequel me procurera 12 PV sur l'ensemble de la partie, Quentin (bleu) ramasse du riz et Fabrice (violet) prend de l'argent. La partie est lancée...    


      Vue générale en fin de premier tour...     


      C'est bien tendu, évidemment, et je commence à craindre un peu pour ma récolte de riz requise très tôt...    


    Aïe aïe aïe... Je me retrouve très mal, ne pouvant satisfaire au sac de riz par palais en fin de 3ème tour ! Du coup, je perds deux personnages, mais, auparavant, j'ai opté pour la pose d'une carte moine, histoire d'avancer au maximum mon disque de personnages... Ce moine fait partie des deux personnages perdus, avec le soldat mongol... A noter que j'ai, en contrepartie, acheté un second privilège...


      Fabrice, avec ses 3 palais, est celui qui a, à ce moment de la partie, le meileur potentiel de développement. Mais, avouons-le, je ne suis pas spécialement inquiet de ma perte rapide de deux personnages : je trouve que mes 2 privilèges, couplés à mes deux guérisseurs (pour un total de 3 médicaments), sont un gage d'espoir solide pour l'avenir... 


      Je passe la seconde avec la pose de ma carte soldat, m'offrant ainsi un vieux soldat, avec deux casques. Je suis assez serein, là, finalement, car je peux voir venir avec mes 3 riz : je peux survivre aux 4 événements à venir et, dans pas longtemps, me consacrer aux fusées d'artificier...   


      De plus en plus sceptique, de moins en moin serein, Fabrice sent que son développement n'est pas en phase avec les événements en devenir... Et ce, même si son marqueur de score "colle" presque le mien...    


    Nous sommes précisément à mi-partie et je possède 4 PV d'avance sur Fabrice et 9 PV sur Quentin. Ca va bientôt être le feu d'artifice, préparez-vous ;-))) D'ailleurs, regardez mon dernier personnage joué...



      Allez hop, on y va : je choisis l'action d'artificier, histoire de démarrer le stockage de marqueurs violets de fusées. J'en stocke deux premiers...   


      Peu après, ma zone est sans équivoque : j'ai utilisé coup sur coup mes deux cartes de points d'interrogation pour ajouter un jeune et un vieil artificiers ! J'en totalise donc pas moins de trois dans mes palais : une affaire de famille ! 


      Je commence à blaguouiller sur mes artificiers, alors que mes camarades de jeu, même s'ils me voient venir, ont encore d'autres chats à fouetter dans cette partie...   


      Les scores s'étirent, suite au premier événement de feu d'artifice que je remporte (6PV) contre Fabrice (3PV). Le pire, c'est que je conserve encore 3 marqueurs violets pour la suite (j'en avais 7 avant l'événement)...   


      Le second feu d'artifice a eu lieu et je me suis encore bien gavé, avec les 6PV empochés sontre 3PV pour Fabrice. Ai-je vraiment fini de produire de la fusée ? Pas si sûr...     


      Suite à l'événement final d'attaque mongole, la partie s'éachève et Fabrice n'a pas réussi à revenir...    


      La zone de Quentin, bien développée et rentable avec ses moines, mais il avait trop de retard au score et je l'ai bien aidé à ne pas revenir, le privant une fois d'argent alors qu'il voulait vraiment se refaire...   


    Ma zone finale avec un délire absolu en terme de fusées collectées (malgré la défausse de la moitié à chaque feu d'artifice) : j'en ai 12 (même que les marqueurs de riz en remplacent deux) !!! Je vais les vendre contre 2 yuans chacun, ce qui me fera empocher 24 yuans, donc 8PV supplémentaires...   


    L'ultime vue du plateau, alors que, évidemment, mon dragon est encore une fois présent sur l'action d'artificiers... 

    Bilan synthétique :

    On a aimé
    - L'impression de jouer à un jeu inversé : on tente d'éviter des événements au lieu de simplement se développer,
    - La diversité des parties et des stratégies développables : il faut bien lire la file d'événements (ce soir les feux d'artifice) et savoir en sacrifier certains (la première récolte de riz pour moi),
    - La fluidité et l'évidence des tours de jeu, vraiment hyper agréables.

     

    On a moins aimé
    - ?

     

     

    Scores de la partie :

        

     

      Piste Personnages Moines Yuans Total
    Fabrice (violet)
    68 12 6 1 87
    Quentin (bleu) 58 16 9 3 83
    Ludo le gars (vert)
    80 12 0 8 100

     

    Note du jeu (sur cette partie) : 18 / 20


    Durée de la partie : 2 heures

     

     

     

     

    ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

     


  • Commentaires

    1
    Mardi 26 Février 2013 à 21:51
    Ludo le gars

     ah ah ah !!!

    2
    fabrice
    Dimanche 11 Août 2013 à 16:20
    fabrice

    c'est vrai que c'est agaçant de se faire coiffer sur le fil! c'était une trés bonne partie somme toute car je suis d'une trés bonne constitution et admet une defaite même si elle est cuisante!!! Fab

    3
    fabrice
    Dimanche 11 Août 2013 à 16:20
    fabrice

    Sur la partie de l'année du dragon, je pensais que le mauvais démarrage de Ludo allait être rédibitoire, et bien encore raté! décidément c'était ta soirée!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :